Le Comité de suivi de l’Accord de Marriott a fait le choix du juge qui devrait « remplacer » Jovenel Moïse

Written by on December 4, 2019

Publié le 3 Decembre 2019 | Le Nouvelliste: Le Comité de suivi de l’Accord de Marriott s’est enfin entendu sur le nom du juge de la Cour de cassation qui, selon la logique de l’opposition, va remplacer le président de la République.  « Parce que nous ne pouvons pas garantir la sécurité du prochain président provisoire de la République, on se garde de rendre public son nom pour le moment », a confié mardi soir au Nouvelliste Génard Joseph, membre du comité de suivi de l’Accord de Marriott…

« Nous avons passé en revue et rencontré les 11 juges de la Cour de cassation. Trois d’entre eux nous ont laissé comprendre qu’ils ne sont pas intéressés à notre démarche… », a confié au journal Génard Joseph. « Nous avons déjà fait notre choix parmi les juges de la Cour de cassation. Mais puisque l’opposition n’est pas en mesure d’assurer la sécurité d’un président ni d’un Premier ministre dans le contexte actuel où le régime se montre de plus en plus criminel, nous sommes obligés de garder le nom du prochain président dans la confidentialité totale », a fait savoir au Nouvelliste M. Joseph.

Il a précisé aussi que le Comité de suivi travaille pour l’assemblée des signataires de l’Accord de Marriott, qui sera la première à prendre connaissance de leur choix.  

Génard Joseph a plus loin souligné que le Comité de suivi a un petit retard dans le choix du Premier ministre de transition. Selon ses explications, l’Alternative consensuelle et l’opposition institutionnelle qui ont la préséance dans le choix de la candidature du Premier ministre de transition ont accusé un retard dans leur présentation. « Ils devront nous communiquer leur choix ce soir (NDLR : mardi soir 3 décembre 2019). Immédiatement après, nous serons en mesure dans 24 heures de présenter un rapport global de notre travail », a-t-il annoncé.

M. Joseph a rappelé que le Comité de suivi de l’Accord de Marriott avait pour mission de travailler sur le choix d’un juge à la Cour de cassation pour remplacer le chef de l’État, le choix d’un Premier ministre et la formation du gouvernement de transition. Ensuite la formation de l’organe de contrôle des actions du gouvernement de transition et enfin la préparation d’une feuille de route pour la transition et la durée de la transition.

Le Comité de suivi prépare actuellement la conclusion de son rapport de travail qui prendra en compte tous ces points, a avancé Génard Joseph.

À l’hôtel Marriott, le vendredi 8 novembre, l’opposition plurielle, les représentants de la Passerelle, de l’Alternative consensuelle, de Mache Kontre, du Forum politique, de Fanmi Lavalas, du secteur privé des affaires, des organismes de défense des droits humains, de la diaspora, des jeunes, des femmes, des Petrochallengers, du secteur vodouisant, des syndicalistes, entre autres, se sont regroupés afin de discuter d’une issue face à la crise que traverse le pays depuis 18 mois.

À l’issue de la rencontre, l’opposition politique a appelé à la démission immédiate et sans condition du président Moïse, à la mise en place d’un gouvernement de transition et d’une entité de contrôle de l’action gouvernementale.

Après 5 jours de discussions, les partis signataires de l’accord de Marriott avaient délégué leurs représentants à la commission qui devra travailler sur les mécanismes de choix du président et du Premier ministre de la transition. Il s’agit de Camille Fièvre qui représente l’Alternative, Jean-Robert Bossé représente l’opposition institutionnelle, Génard Joseph qui représente Mache Kontre, Victor Benoît qui représente le Bloc démocratique, Jean- William Jeanty représente Forum patriotique, Sabine Lamour et Éric Balthazar représentent la société civile.

Robenson Geffrard

Auteur


La Brise FM | 104.9

[Camp-Perrin - HAITI]

Current track

Title

Artist