Jean Michel Lapin : la PNH sera équipée pour répondre aux besoins de sécurité de la population…

Written by on January 23, 2020

Publié le 2020-01-22 | Le Nouvelliste: Premier ministre a.i et chef du Conseil supérieur de la police nationale (CSPN), Jean Michel Lapin a reconnu une « remontée de l’insécurité » au Bicentenaire, à l’entrée sud de Port-au-Prince et donné la garantie que la PNH, en passe de recevoir de nouveaux équipements, aura la capacité de répondre aux besoins de sécurité de la population. « Nous pensons que dans les prochains jours, la police sera en état de répondre au maximum aux besoins de sécurité de la population dans le zone du Bicentenaire », a confié Jean Michel Lapin, mercredi 22 janvier 2020, vingt-quatre après une réunion du CSPN. 

« Le gouvernement, à travers la rubrique budgétaire « autres interventions publiques », est en mesure de commander des équipements. Et c’est ce que nous avons fait », a-t-il informé. Des munitions sont déjà disponibles et les formalités pour importer des armes, rendues difficiles à cause de l’embargo imposé à Haïti depuis plusieurs décennies,  « sont presque terminées ». 

« Les formalités pour pouvoir répondre à une commande faite par la police en matière d’équipements lui permettant de remplir convenablement sa mission première qui est de protéger et servir sont presque terminées», a expliqué le Premier ministre a.i. Il y aura des véhicules blindés, des boucliers, des casques, des gilets pare-balle, a poursuivi Jean Michel Lapin. Interrogé sur le volume et les montants engagés pour l’acquisition de ces équipements, Jean Michel Lapin a soutenu que « nous serons compétitifs ». 

Il a par ailleurs appelé les individus et les groupes armés à remettre leurs armes à la CNDDR. Le chef du gouvernement a.i. a reconnu que la situation à l’entrée sud de Port-au-Prince perturbe grandement des institutions publiques, dont le tribunal de première instance de Port-au-Prince et la circulation des personnes et des biens entre la capitale et les départements du grand Sud. Les déclarations du Premier ministre Jean Michel Lapin interviennent à un moment où la police a reconnu une remontée spectaculaire des rapts. 

15 cas de kidnapping ont été recensés depuis le début de l’année 2020, a informé la PNH. Des victimes d’enlèvements ont été retenues dans des quartiers de non-droit situés au Bicentenaire, théâtre, samedi dernier, d’actes de violence. Des bandits armés de Village-de-Dieu ont attaqué des habitants de Cité l’Eternel. La police a indiqué qu’il s’agit d’un affrontement entre gangs qui a fait trois morts et plusieurs blessés. Quatre maisons ont été incendiées. 

Dans la foulée, le président Jovenel Moïse, un peu plus de 24 heures après les faits, s’était fendu d’un tweet pour remonter les bretelles aux chefs du CSPN. « J’appelle, en urgence, à la mise en place d’un plan coordonné du CSPN, de concert avec les parquets de la République, pour des actions concrètes visant à mettre fin à l’insécurité et au banditisme, dans le respect de la loi. La nation entière, impatiente, attend des résultats», avait écrit le chef de l’Etat. 

Plus d’un pense qu’il existe un déficit d’équipements au sein de la police qui ne parvient toujours pas à reprendre le contrôle du Bicentenaire, de Martissant et d’autres quartiers situés à l’entrée sud de Port-au-Prince.


La Brise FM | 104.9

[Camp-Perrin - HAITI]

Current track

Title

Artist