Haïti-Société : Attention aux consommateurs du « pikliz » préparé en plein air dans les marchés informels !

Written by on January 31, 2020

Publié le 31 JANVIER 2020 | ALIX LAROCHE: Parmi tant de choses que les Haïtiens consomment au quotidien sans se soucier de leur santé, les « pikliz » préparés au cœur des marchés publics dans de mauvaises conditions d’hygiène, ne sont nullement exempts, constate Haiti Press Network.

Sous un soleil de plomb, au marché informel qui entrave la circulation piétonne et automobile dans des rues à Pétion-Ville, quatre femmes sont assises l’une à côté de l’autre. Ce sont des marchandes. Elles s’installent dans le voisinage des montagnes de fatras en décomposition que les débrouillards produisent eux-mêmes.

En attendant l’arrivée des clients en quête de légumes que ces femmes offrent, ces dernières en profitent pour préparer, au profit des clients un peu insouciants qui veulent économiser du temps, du « pikliz », toujours dans un souci de gagner des sous. 

Mais ce « pikliz » à consommer cru, à la saveur du vinaigre préparé avec du choux, de la carotte, de l’ognon, du piment et autres, est couvert dans les récipients de ces marchandes, d’une colonie de mouches porteuses de microbes issues des piles d’immondices exposées comme une bulle au soleil dans le voisinage.

Du « pikliz » au marché public mais des microbes aussi, observons-nous. Une préparation brute qui, apprenons-nous, épargne du temps surtout aux marchandes de fritures et des ménagères qui en raflent à profusion. Au moment même où nous faisons le reportage silencieusement, une cliente arrive et en demande sans tenir compte des mouches qui faisaient escales sur l’aliment. 

« Ces mouches ne peuvent ne pas jeter des larves dans ces « pikliz ». C’est dangereux pour la santé. Je n’ai jamais vu un service sanitaire d’État de supervision dans les marchés en Haïti. Il n’y en pas ?», soupire un passant qui observait aussi la scène.

En effet, l’absence de politique publique de santé, la négligence des uns et l’insouciance des autres n’ont, heureusement pas toujours, un impact négatif au point de vue sanitaire dans la société haïtienne. Sinon, croit plus d’un, on aurait eu massivement des personnes tombées malades pour ne pas dire des décès en quantité. Ce, à cause de la consommation des aliments préparés au mépris des principes élémentaires d’hygiène.

Pour empocher des sous, de nombreuses personnes qui se sont transformées en débrouillards éparpillés dans tous les coins et recoins de la ville, offrent n’importe quoi à ceux qui en demandent. Il suffit, malheureusement pour certains, de gagner de l’argent peu importe les conditions d’hygiène dans lesquelles des choses à manger sont préparées. Néanmoins, ils sont encore nombreux ceux qui en bouffent à belles dents.


La Brise FM | 104.9

[Camp-Perrin - HAITI]

Current track

Title

Artist