Kidnapping : Un jeune négociateur tué après remise de rançon, la situation est préoccupante

Written by on February 12, 2020

Publié le 11 FÉVRIER 2020 | Haïti Press Network: C’est un tabou sujet qui fait peur depuis quelques jours et la police semble être dépassée par les événements. 5 personnes d’une communauté religieuse sont aux mains des ravisseurs malgré la rançon demandée. Le pire, après  remise de cette rançon, le jeune négociateur de 28 ans Eugène Jean Rubens, membre influent de cette congrégation située à Martissant 7, une localité très dangereuse de la route Nationale #2, a été tuée d’une balle à la tête.

Une information qui fait le tour des réseaux sociaux mais qui donne de la chaire de poule et jette un traumatisme au sein de la société haïtienne. Les criminels n’épargnent personne et les exécutions sommaires sont devenues légions au point d’intimider tous les citoyens qui ne sentent plus en sécurité. C’est la résignation face à l’inaction des autorités compétentes chargées de sécuriser les citoyens. Cela devient dans les bureaux le sujet principal. Ce cadre de l’Administration publique commentant le phénomène où même les enfants ne sont pas exempts. en témoigne ce mini bus détourné par des inconnus armés devant une école au centre ville. Une situation qui devient de plus en plus alarmante et qui préoccupe tout le monde.

L’exécution de Rubens Eugène Jean par les Kidnappeurs à la quatrième avenue Bolosse envoie un message fort aux autorités policières : désormais toute personne enlevée est synonyme de personne exécutée, car aucun négociateur ne voudra se présenter pour remettre des rançons à ces criminels notoires qui n’a aucune notion des valeurs humaines. Encore ce mardi alors que nous mettons  ce texte en ligne, nous venons d’apprendre l’enlèvement d’un enfant dans une Toyota Land Cruiser à Delmas 60.

Les membres de la communauté protestante sont énormément  affectés par la disparition de ce jeune plein d’avenir. Le Crime perpétré ce lundi par les ravisseurs vient relancer les vrais mobiles sur cette vague de kidnappings qui frappe la région métropolitaine. 200 mille dollars remis aux ravisseurs, les personnes enlevés sont gardés et le jeune négociateur tué, on se croyait en plein cœur du roman de Gabriel Garcia Marquez, “Le journal d’un enlèvement”. Mais aucune force parallèle à l’instar des FARCS qui revendiquaient ces enlèvements. Sommes nous entrain de nous acheminer à une telle éventualité.

Tagged as

La Brise FM | 104.9

[Camp-Perrin - HAITI]

Current track

Title

Artist