Organisation des prochaines élections Jovenel Moïse tente de restructurer le Conseil électoral provisoire

Written by on July 24, 2020

Publié le 2020-07-23 | Le Nouvelliste: Le président de la République met le cap sur les prochaines élections municipales, législatives et présidentielle. Pour y arriver, Jovenel Moïse tente d’abord de restructurer le Conseil électoral provisoire en place. En ce sens, le chef de l’État a déjà adressé des correspondances aux neuf secteurs de la société qui composent le CEP pour leur demander de confirmer ou de désigner un autre représentant au sein du Conseil électoral provisoire, a confié jeudi au Nouvelliste Guichard Doré, conseiller spécial du président.

« Dans la perspective des prochaines élections, la présidence a déjà écrit aux secteurs qui ont envoyé des représentants au CEP pour leur demander de confirmer ou de désigner un autre représentant au Conseil électoral provisoire», a fait savoir Guichard Doré. « Généralement, il faudrait au minimum douze mois pour l’organisation des élections d’après les experts », a ajouté le conseiller spécial du président pour dire que les élections auront lieu l’année prochaine.

Guichard Doré a fait plus loin remarquer que le processus de production des cartes d’identification nationale qui servira de carte électorale s’accélère à l’Office national d’identification (ONI). « Ce qui est important c’est d’assurer une stabilité pour permettre au pays de sortir de la situation actuelle », a-t-il ajouté.

Le coordonnateur de la POHDH contacté jeudi par Le Nouvelliste a fait savoir qu’il n’a pas encore reçu la correspondance de la présidence. Raoul Vital a indiqué que le secteur de défense des droits humains n’avait pas un problème particulier avec Jean Simon Saint-Hubert qui avait donné sa démission au CEP. « Pas question pour nous de désigner un autre membre au CEP. Les conditions ne sont pas réunies pour l’organisation des élections dans le pays… », a-t-il soutenu.

Guichard Doré a indiqué au journal que le CEP n’a pas encore envoyé au président de la République le projet de décret électoral.  Les conseillers électoraux avaient élaboré le projet de loi électorale déposé au Parlement qui n’a pas été voté. Jovenel Moïse a fait savoir la semaine dernière qu’il attend le document pour le publier dans le journal officiel Le Moniteur.

Silence radio au CEP

Alors que des voix s’élèvent pour exiger la démission des conseillers électoraux, ces derniers se mettent d’accord pour ne pas faire présentement de déclaration dans la presse. Le Nouvelliste a pu entrer en contact avec plusieurs d’entre eux jeudi. Leur réponse est la même. « Nous n’allons pas faire de déclaration maintenant », ont-t-il précisé.

La composition actuelle du CEP depuis 2016

Léopold Berlanger, président, a été désigné par le secteur Presse ; Carlos Hercule, vice-président, a été désigné par la Conférence épiscopale d’Haïti ; Frinel Joseph, trésorier : Cultes réformés ; Kenson Polynice : secteur Paysan/Vaudou ; Marie-Herolle Michel : Secteur patronal ; Josette Jean Dorcély : secteur syndical ; Jean Lucien Bernard : secteur Université ; Marie Frantz Joachim : secteur Femme ; Jean Simon Saint-Hubert, démissionné, a été désigné par le secteur Droits humains.

Les partis et organisations politiques de l’opposition ont déjà fait savoir qu’ils n’iront pas aux élections avec Jovenel Moïse au pouvoir. Ces derniers exigent la démission du président et la formation d’un gouvernement de transition qui aura à organiser les élections après avoir réformé la Constitution, réalisé un dialogue national ainsi que le procès PetroCaribe.


La Brise FM | 104.9

[Camp-Perrin - HAITI]

Current track

Title

Artist