La centrale de l’ED’H de Jérémie peine à fournir l’électricité

Written by on July 24, 2020

Publié le 2020-07-23 | Le Nouvelliste: La centrale de l’Electricité d’Haïti (ED’H) de Jérémie fonctionne depuis longtemps au ralenti. Quand elle ne va bien, elle fournit tout au plus trois à quatre heures d’électricité par jour, sinon la ville est tout simplement plongée dans le noir et privée de vie nocturne. À l’origine du problème, tantôt un manque de carburant, tantôt c’est l’incapacité de la génératrice de la centrale à supporter les charges, selon les responsables de l’institution. Pourtant la centrale électrique de Jérémie possède trois moteurs flambants neufs, équivalant à 1 350 mégawatts chacun, achetés sous l’administration Martelly. Sept ans plus tard, aucune démarche n’a été entreprise pour synchroniser et faire fonctionner ces équipements afin d’alimnter Jérémie en énergie électrique.

La grogne des abonnés

Pendant ce temps, la grogne des abonnés ne cesse d’accroître. Des étudiants, des parents d’élèves, commerçants et d’autres citoyens, qui n’ont pas les ressources suffisantes pour se doter d’un système d’énergie solaire, se plaignent de l’inaction des autorités face à cette situation.

« En 2020, vous voulez me faire croire que trois heures d’électricité c’est suffisant ? Ce n’est même pas assez pour recharger un ordinateur portable », ironise un étudiant. « Je me rappelle encore l’époque où Jérémie avait de l’électricité de 6h p.m. à 6h a.m, mais depuis l’année 2000 le nombre d’heure d’électricité fournie par la centrale diminue constamment, à qui la faute? », Questionne un observateur.

Le  président Jovenel Moïse promet une nette amélioration…

Lors de sa visite pour inaugurer l’aéroport de Jérémie, en date du 10 juillet 2020, le président en a profité pour effectuer une visite surprise à la centrale électrique de la ville. Tout de suite après, dans une  rencontre avec la presse locale, il a exprimé son mécontentement suite au constat de l’état lamentable de l’institution. « C’est inadmissible et frustrant, avait fulminé le chef de l’État, et je tiens pour responsable le délégué départemental ». « Avec trois moteurs achetés, a-t-il poursuivi, sous l’administration Martelly, aucune démarche n’a été entreprise pour synchroniser et faire fonctionner ces engins afin de produire le courant électrique dans la ville ». Le président a clairement affirmé qu’il n’était pas au courant de la présence de ces trois moteurs, et a reproché son inaction publiquement à son représentant départemental, le délégué Jean-Claude Bontemps, « Le délégué ne m’a même pas soumis un rapport, vous êtes au poste depuis plusieurs mois, alors faites le job », a insisté le président d’un ton ferme.

Le président a déja délégué une commission pout travailler sur ce dossier. Cette commission a effectué une visite in loco la semaine après la visite du président. Une information qui a été confirmée par le directeur du bureau de l’ED’H à Jérémie, Conseillant Phanis. La commission avait comme tâche de vérifier l’état des trois moteurs ainsi que la centrale électrique et de dresser un rapport au conseiller en énergie du président pour voir comment faire de Jérémie une ville qui fonctionne avec au moins 12 heures d’électricité par jour.

Le directeur départemental de l’EDH fait le point

Contacté par téléphone, Conseillant Phanis, en poste depuis trois mois, a évoqué ses difficultés. « Jérémie pourrait bénéficier de beaucoup plus d’heures de courant, mais avec cette grève au sein de l’ED’H et le problème d’approvisionnement en diesel que connaît le pays, la situation est devenue plus compliquée », a indiqué M. Phanis.

Sur le retard enregistré concernant la synchronisation des moteurs pour les faire fonctionner, le directeur départemental a souligné que ce sera fait sous peu. Grâce à l’intervention du président, les Jérémiens  vont bientôt bénéficier d’un service plus fiable de l’ED’H. On attend encore le rapport de la commission. « Les moteurs sont en bone santé, le temps de régler quelques menus problèmes techniques, dont le board,  il nous manquera seulement l’approvisionnement en diesel. Ensuite, tout rentrera dans l’ordre », a précisé M. Phanis.

Actuellement, la cité des poètes est plongé dans le noir depuis trois semaines à cause de la rareté du diesel sur le marché. Or, les Jérémiens s’impatientent déjà de voir le président concrétiser sa promesse de fournir environ 12 heures d’électricité par jour à Jérémie et qui constituerait un booster pour la vie économique de la ville.

Notons que les moteurs ont été remis par l’administration Martelly à la centrale thermique de la ville le 13 décembre 2013. Depuis, ils ont été placés là sans les tableaux de bord et les autres équipements nécessaires à les rendre opérationnels.

Tagged as

La Brise FM | 104.9

[Camp-Perrin - HAITI]

Current track

Title

Artist