Le nouveau commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, nommé et révoqué le même jour

Written by on July 24, 2020

Publié le 2020-07-23 | Le Nouvelliste: Me Souvenir Jenty a été nommé au poste de Chargé a.i. du parquet de Port-au-Prince ce jeudi 23 juillet 2020, en remplacement de Jacques Lafontant qui a démissioné un jour plus tôt. Moins de 24 heures après cette nomination, le nouveau commissaire du gouvernement a été révoqué suite à des révélations sur sa carrière grâce à des documents compromettants soumis par les organisations de défense des droits humains envoyés au Premier ministre.

Le chef du gouvernement a confié jeudi soir au Nouvelliste qu’il s’est opposé à la nomination de Me Souvenir Jenty comme chef a.i du parquet de Port-au-Prince. Joseph Jouthe a évoqué un ensemble de documents qu’il a reçus des organisations de défense des droits humains confirmant l’implication de Me Jenty dans plusieurs actes peu orthodoxes.

En effet, selon un rapport du RNDDH, «le 19 avril 2019, la DCPJ a procédé à l’arrestation de Willy ST VAL et de Audrienson JEAN. A la surprise générale, le 22 avril 2019, c’est le substitut commissaire du gouvernement, Me Jeanty SOUVENIR qui a adressé un ordre de libération au responsable de la Section Départementale de la Police Judiciaire (SDPJ) de l’Ouest, enjoignant de libérer sur présentation de l’ordre, les individus susmentionnés. La SDPJ a donné suite à l’injonction. Le dossier a été très médiatisé, ce qui a porté les supérieurs hiérarchiques du substitut commissaire du gouvernement Jeanty SOUVENIR à exiger que les personnes ayant bénéficié de cet ordre soient ré-appréhendés. Le magistrat s’est effectivement arrangé, pour retrouver lui-même les individus en question qu’il a de nouveau arrêtés. »,

24 heures après la démission du commissaire du gouvernement Jacques Lafontant, le ministre de la Justice avait fait choix de Me Souvenir Jenty au poste de chargé a.i. du parquet près le tribunal de première instance de Port-au-Prince. Selon la lettre adressée à l’intéressé, il devrait assurer l’intérimat en attendant la nomination d’un nouveau commissaire du gouvernement.

Toutefois, cette décision du ministre Rockfeller Vincent suscitait déjà des remous, vu le passé de Me Souvenir Jenty. À titre de rappel, le 23 janvier 2020, le ministre de la Justice d’alors, Jean Roudy Aly, avait mis en disponibilité sans solde l’ancien substitut commissaire du gouvernement.

Une enquête a alors été ouverte sur Me Jenty pour son implication dans la libération de Kerby Alcante.

En décembre 2019, l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC) a auditionné Kerby Alcante, deuxième secrétaire à l’ambassade d’Haïti en République dominicaine, après qu’un véhicule qu’il a prêté à une collègue a été retenu à la frontière par les autorités dominicaines.

Le directeur de l’ULCC, Claudy Gassant, avait déposé une plainte contre le fonctionnaire « parce qu’il a fait usage de plusieurs identités, exercé des activités commerciales, est citoyen dominicain (no de cedula : 224-0036121-2) et en même temps diplomate haïtien en possession de deux passeports diplomatiques ». 

Le service de communication de l’ULCC a fait savoir que l’institution a relevé beaucoup d’évidences qu’il utilisait plusieurs identités. L’actuel commissaire a.i. du gouvernement fonctionne à la fois sous les identités de Kerby Alcante, Kerby Alcantara Desormaux, Kerby Desormaux Alcantara…

De plus, Kerby Alcante, a révélé l’institution étatique chargée de la lutte contre la corruption, est citoyen dominicain enregistré au numéro de cedula 224-0036121-2. Celui-ci exerce des activités commerciales alors que c’est interdit par la convention de Vienne. Il détient deux passeports diplomatiques. 

Après son audition à l’ULCC, il a été déféré au parquet de Port-au-Prince. Il a ensuite été libéré provisoirement par le substitut commissaire Souvenir Jenty deux heures après. Une audition prévue au 3 janvier 2020 n’a jamais eu lieu. Cette décision a occasionné le début d’un bras de fer entre le parquet de Port-au-Prince et l’ULCC.

Il est utile de rappeler que Me Rockfeller Vincent avait remplacé Me Claudy Gassant à la tête de l’ULCC quelques semaines après, soit le 22 janvier 2020. Au cours de la cérémonie de son installation à l’Unité de lutte contre la corruption, il avait promis de lutter contre cette gangrène de toutes ses forces.


La Brise FM | 104.9

[Camp-Perrin - HAITI]

Current track

Title

Artist