Pandémie/Coronavirus Le gouvernement veut reprendre la lutte contre la propagation de la Covid-19

Written by on August 5, 2020

Publié le 2020-08-04 | Le Nouvelliste: Depuis la reprise officielle des activités annoncées par le président de la République le 29 juin dernier, le pays fonctionne à plein régime, à l’exception des activités scolaires qui reprendront lundi prochain. Alors que la Covid-19 continue de se propager sur le territoire, la population vaque à ses occupations comme avant le 19 mars, date à laquelle les deux premiers cas du virus ont été enregistrés. Un peu plus d’un mois après la reprise des activités, le gouvernement veut reprendre la lutte contre la propagation de la Covid-19.

C’est d’abord au sein du gouvernement que les premiers signes de relâchement contre la pandémie ont été constatés. En déclarant à maintes reprises que le pays a évité le pire face à la propagation de la Covid-19, en rouvrant les frontières et annoncé la reprise des activités, les autorités avaient laissé comprendre que tout était sous contrôle et que le pire était derrière nous. La population en a profité pour renouer avec son mode de vie d’avant.

Face à un risque d’une seconde vague de la pandémie, le gouvernement, à la suite d’une rencontre mardi avec le comité de gestion de la Covid-19, la Cellule scientifique et la commission multisectorielle, a décidé de reprendre la mobilisation contre la propagation du coronavirus sur le territoire. Les autorités ont donc lancé une sorte d’alerte rouge et exigé à nouveau le respect des mesures barrières.


« Suite à cette réunion, le ministère de la Culture et de la Communication a été instruit de prendre toutes les dispositions pour alerter la population sur les dangers que représente encore la pandémie de la Covid-19 pour notre pays », selon un communiqué dudit ministère.

Le ministre de la Culture et de la Communication, Pradel Henriquez, a dit « constater avec la plus grande inquiétude le comportement désinvolte de la population depuis la levée de l’état d’urgence sanitaire dans le pays, le 20 juillet dernier». Il a rappelé à la population que « la pandémie est encore active et fait rage dans des pays voisins, dont la République dominicaine qui partage l’île avec Haïti. La maladie existe aussi tout près de nous, aux États-Unis, notamment en Floride qui se situe à moins de deux heures de vol de notre pays. La maladie existe encore dans la région latino-américaine et caribéenne. La maladie existe encore en Haïti où chaque jour elle continue de faire des ravages, malgré les efforts consentis par les autorités sanitaires pour la contrôler et la contenir. N’importe qui peut être contaminé à n’importe quel moment si les mesures barrières ne sont pas respectées », a insisté le ministre.

« En mai dernier, le président de la République, Jovenel Moïse, a fait publier dans le journal officiel Le Moniteur, au numéro 88 du jeudi 21 mai 2020, le décret fixant les règles générales de protection de la population dans le cadre de la lutte contre la pandémie. En son article deux, il est clairement dit et nous citons: ‘’afin de ralentir la propagation de la pandémie, les mesures d’hygiène et de distanciation sociale, dites barrières, définies au niveau national, et toutes autres mesures nécessaires suivant la nature de la pandémie, adoptées par arrêté pris en Conseil des Ministres, doivent être observées en tout lieu et en toute circonstance’’ », a fait savoir Pradel Henriquez.

« En ce sens, le MCC, malgré la mise en veilleuse momentanée de ce décret, à cette date du mardi 4 août 2020, continue d’appeler l’ensemble de la population à la vigilance maximale. Nous sommes toujours en alerte rouge face au danger que représente cette maladie pour la population haïtienne. Nous devons continuer à respecter toutes les mesures prises par les autorités sanitaires et appliquer les principes d’hygiène, à savoir le lavage régulier des mains, le respect de la distance de 1m50, le port de masque, etc. », a appelé le ministre Henriquez.

Monsieur Pradel Henriquez, plus loin, fait savoir que lors de l’annonce de la fin de l’urgence sanitaire, le Premier ministre Joseph Jouthe avait clairement indiqué que la vigilance restait de mise et avait également précisé que « le non-renouvellement de l’état d’urgence sanitaire ne supprime pas le respect des mesures barrières, et que, pour éviter la propagation du virus, il faut se laver les mains, porter régulièrement son masque et respecter la distanciation sociale ».

Le 29 juin dernier, le président de la République avait déclaré le pays ouvert aux visiteurs du monde entier. Jovenel Moïse autorisait la libre circulation des personnes et des marchandises par les voies terrestre et aérienne.


Selon les autorités sanitaires, jusqu’au 3 août, le pays comptait 166 décès, 7 511 cas de contamination et 4 832 patients ayant récupéré contre 104 décès, 5 847 cas de contamination et 784 patients récupérés le 29 juin lors de l’annonce de la reprise des activités dans le pays.

Tagged as

La Brise FM | 104.9

[Camp-Perrin - HAITI]

Current track

Title

Artist