Haïti-Politique : Quand Haïti s’invite à la politique intérieure des Etats Unis

Written by on August 6, 2020

Publié le 05 AOÛT 2020 | Haïti Press Network: La crise sanitaire du Coronavirus n’a joué sur les enjeux politiques laissant les acteurs à couteau tiré dans une arène qui semble pourtant dégagé pour le gouvernement avec le credo de Jovenel Moïse qui ne jure par Washington(Département d’Etat et Maison Blanche) et New York(Nations Unies). Les Lobbyistes s’activent de toute part pour soigner l’image du chef de l’Etat Haïtien mais encore  de renforcer son aura auprès de l’International particulièrement des Etats Unis.

 Mais les Etats Unis restent le couloir d’une démocratie active avec un élément basique du régime démocratique : L’alternance. Et c’est ce qui va se jouer aux Etats Unis en Novembre prochain si Donald Trump ne change pas la date du scrutin. Un scrutin qui pourrait aussi être décisif pour la nation haïtienne. Bizarre mais c’est aussi la réalité géopolitique depuis plusieurs années. Ce ne sont pas les anciens collaborateurs du Feu René Préval qui viendront dire le contraire avec l’élection présidentielle de 2010 qui a laissé un gout amer politiquement sur les papilles Jude Célestin.

Mais, il se trouve que l’inverse peut jouer des tours au candidat républicain. Des tractations sont en cours pour se rapprocher de l’équipe du candidat démocrate Joe Biden, en bonne position dans les sondages pour remporter le scrutin de Novembre. Karine Jean Pierre, cette américaine de parents haïtiens née à la Martinique, est la conseillère principale de Joe Biden. Tous les yeux des politiques en Haïti sont fixés sur cette femme de 43 ans.

Ancienne analyste politique de plusieurs médias de renom aux Etats Unis, Karine Jean Pierre, fille d’immigrants haïtiens, s’est faite une renommée dans le milieu politique américain. La bataille politique en Haïti s’est transportée dans la cour de Washington. Donc une belle façon pour les protagonistes haïtiens de s’inviter aux affaires intérieures de la plus grande démocratique. Le combattant a été difficile pour l’opposition  face à la représentante de l’administration Trump dans le pays.

Supporteure inconditionnelle et logique de Jovenel Moïse, Michèle Sison, n’a jamais été aussi bien dans son tailleur d’ambassadrice, invitant sans cesse les protagonistes à un dialogue inclusif sachant que l’opposition ne veut plus dialoguer avec Jovenel Moïse après le rapport de la Cour supérieure des comptes sur le Petrocaribe où le nom du Président est cité plusieurs fois dans des détournements de fonds.

Michèle Sison pour rassurer l’entourage du chef de l’Etat, a fait défilé au Palais National, des poids lourds de la politique étrangère américaine notamment Madame Kelly Craft, ambassadrice des Etats Unis aux Nations Unis, sans oublier la visite du numéro 3 du département d’Etat David Hale. Ce qui a affaibli considérablement l’opposition politique malgré les nombreuses manifestants et la démonstration de force avec les barricades enflammées bloquant plusieurs artères du pays.

L’opposition démocratique semble avoir compris la leçon. Aujourd’hui, la mobilisation se fait dans les groupuscules de la diaspora, les incitant à sensibiliser nos compatriotes ayant droit de vote à balancer le candidat Républicain au  profit du démocrate. L’électorat haïtien n’est pas à minimiser compte tenu du nombre de grands électeurs dans la Floride. D’ailleurs, Donald Trump avait jouer le jeu du mensonge politique pour acquérir le vote des haïtiens contre Hillary Clinton, dont la famille est impliquée dans une affaire de corruption en Haïti après le tremblement de Terre. Une stratégie payante, puisque les haïtiens avaient donné leur vote à Trump, lui permettant de gagner sur le fil ces élections.

Le gouvernement en place ne restera pas inactif. Jovenel Moïse déplacera aussi ses pions chez l’oncle Sam pour rassurer ses arrières et prolonger son mandat à février 2022. La bataille infertile menée par l’opposition dite démocratique se fera cette fois non pas avec des pneus enflammés mais avec les armes du pouvoir : le lobby.  Mais cette opposition aura t-elle les moyens de cette stratégie coûteuse ? Saura t-elle trouver les personnes clés pour gagner cette bataille ?

De toute façon,  il y aura un gagnant si les élections ont lieu. Même si Joe Biden gagne rien est joué à l’avance. Tout dépendra de la continuité de la politique étrangère à l’égard du Venezuela. Qui osera donner la garantie aux démocrates d’isoler Nicolas Maduro. Ce n’est certainement pas un Moïse Jean Charles, un Youri Latortue, un André Michel. Bref, pas l’opposition politique qui a été très acide face à la décision de Jovenel Moïse de lâcher Maduro.

Si certains démocrates ne sont pas enthousiaste, face à une éventuelle candidature de Michel Martelly à la Présidence Haïtienne, un fait reste et demeure, le chanteur atypique a beaucoup d’amis dans le parti démocrate et qui sont très influent. Des supports non négligeables sur lesquels l’opposition ferait bien attention. On en est pas encore là, mais il faut sérieusement y penser car nos souhaits ne sont pas toujours la réalité.


La Brise FM | 104.9

[Camp-Perrin - HAITI]

Current track

Title

Artist