Haïti-Éducation-Santé : Vers la mise en œuvre du projet « Télé assistance » en lien avec la Covid-19

Written by on August 14, 2020

Publié le 13 AOÛT 2020 | Haïti Press Network: En vue d’apporter de l’aide psychologique et médicale à des jeunes dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), à travers sa Direction Santé Scolaire (DSS), organise, dans le cadre d’un partenariat avec le Volontariat pour le Développement d’Haïti (VDH), un séminaire de six (6) jours, dans le but de mettre en place le projet de « Télé assistance » psychologique et médicale des jeunes, constate Haiti Press Network.

Bénéficiant de l’appui financier de plusieurs partenaires, dont celui de la Banque interaméricaine de développement (BID) via un fonds géré par l’Unité de coordination de projet (UCP-MENFP), cet atelier se tient, du 11 au 16 août 2020, dans les locaux de la compagnie de téléphonie mobile Digicel (Turgeau), à l’intention d’une trentaine de jeunes de moins 30 ans. La formation s’organise tant en matière de counseling que sur des thématiques liées à la santé.

Il a pour objectif de former des conseillers et des conseillères qui seront en mesure après sélection, d’accompagner des jeunes des dix (10) départements sollicitant par téléphone une aide psychologique et/ou médicale liée à la pandémie de la Covid-19, à la santé et aux droits en matière de sexualité et de reproduction et la violence basée sur le genre.

Selon l’assistant directeur de la DSS, M. Jean-Marc St-Éloi, cette « Télé assistance »  se matérialisera à travers une ligne dénommée : HOTLINE 8113 qui mobilisera la contribution d’une vingtaine d’écoutants et d’écoutantes. D’où la nécessité, laisse-t-il comprendre, de la formation de ces éventuels assistants et assistantes en vue de s’assurer de la compétence minimale pour garantir la réussite du processus.

Le projet s’appelle : « Taper 8113 ». Une ligne, informe Jean-Marc St-Éloi, que la Digicel à travers le CONATEL, met à la disposition du ministère pour faciliter cette assistance aux jeunes (écoliers, écolières et autres).

D’après le cadre du MENFP, une telle initiative gratuite et confidentielle a tout son sens, dans la mesure où elle permettra à des jeunes ayant fait face à des problèmes d’ordre psychologiques liés au stress de la pandémie et, en difficultés financièrement de consulter un psychologue, de pouvoir bénéficier des consultations gratuites.

À noter que dans un premier temps, environ 600 candidats se portaient volontaires à participer à cette activité dont la première partie prendra fin en décembre 2020. Après un 1er tri, ils étaient 200 candidats. Suite à une interview réalisée avec les 200, on a fini par sélectionner 30 d’entre eux pour la formation.

Ils sont issus (participants et participantes) de différents champs de formation et ont des prérequis dans des domaines, entre autres, communication, psychologie, sociologie, médical (infirmières, médecins) mais aussi des travailleurs sociaux.

La formation se déroule comme suit : une journée consacrée à l’introduction et le volet santé ; trois journées pour le volet Counseling ; deux journées pour les simulations.

Sur les trente participants et participantes actuellement en formation, vingt (20) meilleurs d’entre eux seront sélectionnés pour effectuer le travail d’assistance psychologique et médicale aux jeunes, a indiqué Jean- Marc St-Éloi.

Le projet sera officiellement lancé la semaine prochaine par les deux ministres de l’Éducation et de la Santé.



La Brise FM | 104.9

[Camp-Perrin - HAITI]

Current track

Title

Artist