Le Sénat de dix membres sort de son silence pour appeler les acteurs politiques au dialogue

Written by on October 13, 2020

Publié le 2020-10-12 | Le Nouvelliste: Sorti des radars depuis le 13 janvier 2020, date à laquelle le président de la République avait dit dans un tweet constater la caducité du Parlement, le Sénat composé de dix sénateurs sort de son silence pour appeler les acteurs politiques au dialogue en vue de trouver une solution à la crise. Dans une note de presse publiée cette semaine, le Sénat n’a pas pris de position sur les grands sujets  de l’heure comme le double mandat du CEP ou l’insécurité.

« Le Sénat est très attentif et très sensible aux opinions exprimées par les divers secteurs de la vie nationale sur l’arrêté présidentiel du 18 septembre 2020 portant nomination des membres du Conseil électoral provisoire.  Des sujets aussi délicats que la révision constitutionnelle ou des élections générales méritent d’être traités avec sagesse et sérénité. Et surtout avec une forte dose de patriotisme et un sens très élevé de l’intérêt national », a fait savoir le Sénat.

Selon ce qui reste du Sénat, « la halte ou le retard aménagé par l’abstention de la Cour de cassation à recevoir l’assermentation des conseillers offre à tous les acteurs animés d’un patriotisme sincère et résolu l’opportunité d’une profonde réflexion et d’une démarche honnête à la recherche d’une entente constructive sur ce grand dossier d’importance collective ».

« Le Sénat de la République invite tous les acteurs, protagonistes et antagonistes, à évaluer de façon objective les données de cette conjoncture périlleuse et à emprunter urgemment la voie du dialogue et de la concertation pour une issue durable aux crises récurrentes qui maintiennent le pays dans le chaos, l’instabilité politique et les affres de la pauvreté », lit-on dans la note.  

« En-deçà de tous projets de réforme ou de révision constitutionnelle, les collectivités territoriales ont besoin de recouvrer la légitimité populaire pour jouir pleinement de leur autonomie dans l’exercice de leur mandat, et le Parlement de retrouver son plein effectif pour remplir ses missions fondamentales de législation et de contrôle et pour rétablir l’équilibre des pouvoirs », estime le Sénat amputé de 20 de ces membres.  

Le Sénat a soutenu que le dialogue et la concertation constituent la sève nourricière de la démocratie et de l’État de droit et restent la seule voie susceptible de ramener le pays au respect des règles du jeu démocratique et de promouvoir la stabilité politique, la paix sociale et la croissance économique.

Notons qu’après avoir dit constater la caducité du Parlement, Jovenel Moïse n’a pratiquement jamais fait référence aux dix sénateurs encore en poste. Ces parlementaires n’existent que de nom, mais ils n’ont aucune influence sur les agissements de l’exécutif.


La Brise FM | 104.9

[Camp-Perrin - HAITI]

Current track

Title

Artist