“Dawn’’, paroles et chansons pour conjurer le drame du tremblement de terre

Written by on August 18, 2021

Publié le 2021-08-17 | lenouvelliste.com L’écrivaine haïtienne Edwige Danticat et Émeline Michel se sont associées pour conjurer avec des paroles et des chansons le drame du tremblement de terre dans un morceau intitulé “Dawn”. Dans ce morceau gravé sur l’album Quintessence, les deux enfants d’Haïti ont juré à travers ces mots puissants :

«An n swete se va dènye fwa

Dènye fwa nou pran gwo brimad

Dènye fwa nou kriye

Dènye fwa nou tranble

Nou boule, noun rele»

Avec de telles paroles qui portent l’espoir, le désir, la volonté de tourner la page de tant de drames qui endeuillent un peuple, la chanteuse Emeline et la romancière Danticat ont appelé de tous leurs voeux à plus de responsabilité de la part de l’État haïtien. Il ne serait plus question après le 12 janvier 2010 que les gens construisent comme bon leur semble.

Tant et tant de voix se sont élevées en Haïti pour que les choses changent. Beaucoup de gens ont pensé qu’une catastrophe d’une telle ampleur pouvait changer le coeur des hommes. Sur la base de cet espoir, nombreux ont cru vraiment que les normes de construction parasismique allaient être appliquées pour que les pleurs, les cris ne viennent plus après un séisme.

Le géologue Claude Prépetit avait pris son baton de pèlerin pour prêcher sur toutes les ondes et des conférences dans les écoles et les milieux universitaires. Ils n’avaient jamais arrêté de dire que le facteur humain est aussi la cause de toutes ces douleurs. Le scientifique et d’autres voix courageuses n’ont pas été entendus. Les constructions ont continué à s’élèver au petit bonheur la chance, nos responsables ont fermé les yeux sur tout ce qui se préparait. Jan l pase l pase est devenu le refrain à la mode de chez nous.

Les paroles de cette chanson de l’album Quintessence se structurent comme celles d’un conte. Elles s’adressent à l’enfant qui est en nous pour tordre le cou au prédateur qui est dans l’homme en puissance depuis longtemps chez l’Haïtien.

La chanson dit aux enfants :

«Vini vini timoun

An n chante an n chante

Vini timoun an n renmen.»

Danticat et Émeline font jaillir l’amour comme espérance pour faire lever l’aube qui appelle à la lumière. Le peuple haïtien n’est pas lié à une existence qui va de catastrophe en catastrophe. Le peuple haïtien a droit à un mieux être. La narration de ce pays se déploie trop sur la corruption, les crimes impunis, l’antipatriotisme, le cynisme vis-à-vis de ce peuple qui végète dans la misère.

Edwidge Danticat et Émeline Michel apportent des mots qui font rêver. Ces mots portent en eux des germes qui font grandir. Ceux qui ne font que s’enrichir sur le dos de ce peuple pour vivre dans l’opulence devraient réécouter ces paroles.

«An n al nan mòn yo

kote pye n ka touche syèl la

Kote fanmi an ka kontre pou mande pouki.

Pouki n pèdi tout moun sa yo poutèt betiz lèzòm anba raj lanati ?»

Haïti est en deuil. Le voile sombre du deuil s’étend sur le territoire. Nos actions appellent le deuil.

Est-ce ce tourment qui est réservé à un peuple qui a lutté pour sortir des griffes des empires coloniaux qui l’avaient transformé en marchandises pour être vendues sur le marché ? Est-ce cette page d’histoire qu’Haïti doit continuer à écrire jusqu’à la fin des temps ? La page de la tristesse, la page des pleurs qui tisse toute une narration de défaite.

Edwidge Danticat et Émeline Michel, après le séisme du 12 janvier 2010 qui a fait environ 200 000 morts, crient haut et fort dans Dawn :

«Non nou pa vle,

Nou pa vle kriye konsa ankò

Pou latè vale n

Mwen wè zansèt yo kounyela

Y ap mande m pou m gade solèy la

Pou m gade sa van gen pou l di m

Pou m kenbe lapli nan de menm

Pou m gouvène lawoze

Konsa n a ouvè kou wè yon flè

Dlo nan je n a sispann fè tanpèt

Simityè a sispann fè labou

Epi lalin ka wè nou tou

Vini vini timoun».

Ce texte d’Edwidge Danticat, arrangé et mis en musique par Émeline Michel, ponctué par les percussions de James Germain, est sur youtube. Les images qui défilent dans cette vidéo s’actualisent avec les derniers événements survenus dans le grand Sud d’Haïti.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist