Le Dr Jerry Chandler apporte des explications sur les retards dans la distribution de l’aide aux sinistrés

Written by on August 18, 2021

Publié le 2021-08-17 | lenouvelliste.com Plus de 136 800 familles sont sinistrées en Haïti après le passage du séisme du 14 août 2021. Cependant, l’aide tarde encore à leur parvenir quatre jours après le cataclysme. Selon le Dr Jerry Chandler, directeur de la Protection civile, ce retard s’explique notamment par le fait que c’est un travail qui mérite beaucoup plus d’organisation.

Dans tous les médias, les sinistrés du tremblement de terre du 14 août 2021, plus de 136 800 selon la Direction de la protection civile (DPC), appellent au secours, car quatre jours après le sinistre, ils sont aux abois. Les autorités n’ont fait aucune intervention jusqu’ici pour aider ces populations qui ont pratiquement tout perdu. Eau potable, tente, nourriture… les besoins sont pressants.

« Nous sommes obligés de le faire de manière coordonnée et systématique », répond le Dr Jerry Chandler, directeur de la Protection civile, qui participait à l’émission Panel Magik, sur Magik9. Selon le numéro un de la DPC, après avoir reçu l’aide, il faut l’organiser pour ensuite la distribuer. « Nous devons savoir si, en envoyant l’aide aux départements, ils seront en mesure d’en faire la répartition. S’ils sont incapables de le faire, il faudra une autre planification », prévient le Dr Chandler.

Reconnaissant qu’il y a effectivement un retard dans la distribution de l’aide aux sinistrés, Jerry Chandler explique que c’est notamment parce que c’est un travail qui mérite beaucoup plus d’organisation. « En termes d’organisation, nous schématisons la façon de le faire. Beaucoup de besoins ne sont pas encore satisfaits. Nous travaillons 24 heures sur 24 pour organiser la réponse », renchérit-il, soulignant au passage que le passage de la dépression tropicale Grace a un peu renforcé le challenge.

Le directeur de la Protection civile souligne par ailleurs que la centralisation des opérations de réponse doit être surtout entendue en termes de communication et d’échange d’informations. « Nous sommes là pour travailler avec tout le monde », rassure le Dr Chandler, qui lance un appel à toute entité qui voudrait aider les populations sinistrées à contacter sans hésitation la DPC pour une meilleure coordination et une meilleure répartition de l’aide.

Beaucoup de ressources sont déjà disponibles pour assister les victimes. Jerry Chandler révèle que les autorités travaillent d’arrache-pied pour distribuer l’aide aux nécessiteux dans les prochaines vingt-quatre heures. Les premiers convois ont été déjà envoyés vers le Sud, garantit-il.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist