Séisme : « Il est fondamental de respecter le leadership haïtien dans la réponse », selon Bruno Lemarquis

Written by on August 26, 2021

Publié le 2021-08-25 | lenouvelliste.com Le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU en Haïti et coordonnateur humanitaire, Bruno Lemarquis, estime que la communauté internationale a tiré les leçons du tremblement de terre de 2010 en Haïti. Après le séisme du 14 août qui a ravagé les trois départements du grand Sud, « il est fondamental de respecter le leadership haïtien dans la réponse… », a-t-il soutenu, mercredi, au lancement du programme Alerte d’urgence, à la Direction générale de la protection civile par le Premier ministre.

« Nous allons poursuivre et accentuer cette relation de travail étroite avec vous (le gouvernement haïtien ndlr) dans la mise en œuvre de la phase humanitaire mais également pour la phase de relèvement et de reconstruction en prenant en compte les très nombreuses leçons apprises des événements précédents, notamment celui de 2010 et de 2016 », a déclaré le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU.

« Il est fondamental de respecter et de soutenir le leadership national, d’œuvrer dans le cadre d’arrangements de coordination efficace d’appuyer et de respecter ces arrangements de coordination nationaux », a soutenu le représentant adjoint d’Antonio Guterres en Haïti.

«  An Ayiti jan nou konn di, nenpòt moun ka fè tout bagay. Sa pa ka fèt ankò. Nou bezwen respekte les structures de coordination nationales », a affirmé M. Lemarquis en créole.

« Il est fondamental d’appuyer et de travailler à travers les institutions nationales au maximum. Il est indispensable de s’appuyer sur les très nombreuses capacités haïtiennes, l’expertise haïtienne, les connaissances pour assurer une réponse qui soit contextualisée et qui ne vienne pas de l’extérieur avec des solutions toutes faites. Il faut contextualiser la réponse », a avancé Bruno Lemarquis.

Alors que 13 jours après le séisme le gouvernement peine à voler au secours des sinistrés notamment dans les zones reculées, Bruno Lemarquis a souligné ce qu’il appelle « le leadership remarquable du gouvernement pour la gestion de cette réponse et de cette crise », née après le tremblement de terre du 14 août qui a ravagé les départements du Sud, des Nippes et de la Grand’Anse.

C’est le Premier ministre Ariel Henry qui a procédé, mercredi, au lancement du programme  Alerte d’urgence, à la Direction générale de la protection civile (DGPC), « aux fins d’apporter des réponses d’urgence, en termes de services et de produits essentiels aux régions affectées par le séisme du 14 août ».

Le programme Alerte d’urgence est conçu dans le cadre du Plan national de développement et de relèvement d’Haïti (PDNA), en partenariat avec l’Organisation des Nations unies (Onu), la Banque mondiale (BM), l’Union européenne (UE) et la Banque interaméricaine de développement (BID). Le Premier ministre a promis que son gouvernement va accompagner les parents, les professeurs et les élèves du grand Sud. Ariel Henry dit entendre par là, faciliter la rentrée des classes fixée au 6 septembre prochain.

« La rentrée des classes est parmi les principales priorités du gouvernement. Par conséquent, nous nous engageons à déblayer les sites des écoles effondrées. Nous allons également accompagner les parents d’élèves et les enseignants décapitalisés, à la suite du séisme dévastateur dans la péninsule du Sud », a soutenu le chef du gouvernement.

Les Nations unies et leurs partenaires ont lancé, mercredi, un appel à la contribution de 187,3 millions de dollars pour fournir l’aide d’urgence à plus de 800 000 personnes touchées par le tremblement de terre du 14 août en Haïti, notamment en matière d’abri, d’eau et d’assainissement, de santé d’urgence, de nourriture, de protection et de relèvement rapide.

Le Premier ministre Ariel Henry a lancé le programme Alerte d’urgence, mercredi, en présence du ministre de la Planification et de la Coopération externe (MPCE), Dieuseul Simon Desras, du ministre de la Culture et de la Communication (MCC), Jean Emmanuel Jacquet, de la représentante du secrétaire général de l’ONU, Hélène La Lime, du coordonnateur humanitaire, Bruno Lemarquis, et du  coordonnateur adjoint des secours d’urgence de l’ONU, M. Ramesh Rajasingham.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist