Séisme : la communauté internationale promet de venir en aide à Haïti

Written by on August 15, 2021

Publié le 2021-08-14 | lenouvelliste.com Quelques heures après le tremblement de terre dévastateur à l’origine de plus de 300 morts et de quelque 1800 blessés, selon un bilan partiel du gouvernement, la communauté internationale, dans un élan de solidarité, a promis de venir en aide à la population du grand Sud très affectée par le sinistre. Les messages de solidarité affluent en provenance des principales capitales étrangères du monde entier dont Washington, Ottawa, Santo Domingo, Bogota, Madrid et Caracas.

Sans surprise, le gouvernement américain a été l’un des tous premiers à s’exprimer, annonçant une « réponse immédiate » pour aider le pays à se relever de ce séisme dévastateur survenu cinq ans après le passage de l’ouragan Matthew dans cette même région.

Le président américain Joe Biden et sa vice-présidente, Kamala Harris, ont abordé la question d’Haïti lors d’une vidéoconférence sur l’Afghanistan avec leur équipe de sécurité nationale.

« Le président a autorisé une réponse immédiate des États-Unis (au tremblement de terre en Haïti), et a nommé l’administratrice de l’Usaid (l’agence américaine de développement), Samantha Power, comme le haut fonctionnaire américain chargé de coordonner cet effort », a noté la Maison Blanche dans un bref communiqué de presse.

« J’ai autorisé le déploiement d’une Équipe d’intervention en cas de catastrophe (DART) de l’USAID pour réagir au séisme d’aujourd’hui en Haïti. Nous coordonnons aussi avec le gouvernement haïtien et l’Ambassade des Etats-Unis en Haïti et les autres. Nous travaillons vite pour porter secours et sauver des vies », a tweeté Samantha Power.

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a tweeté ceci : « Toutes les personnes touchées par le tremblement de terre dévastateur en Haïti sont dans les pensées des Canadiens. Nous sommes de tout cœur avec ceux qui ont perdu des proches et ceux qui sont blessés et nous sommes prêts à apporter notre aide de toutes les façons possibles. »

La République dominicaine, plus proche voisine d’Haïti avec qui elle partage l’île d’Hispaniola, a également offert son aide via un message de son président, Luis Abinader. « J’exprime en mon nom et celui du gouvernement dominicain, notre consternation face au tremblement de terre qui a frappé Haïti ce matin », a écrit Abinader sur Twitter avant d’instruire son ministre des Affaires étrangères, Roberto Alvarez, de contacter le Premier ministre haïtien Ariel Henry « pour faciliter toute aide » dans les limites du possible.

« Depuis le Venezuela, nous exprimons notre solidarité avec le peuple haïtien à la suite du tremblement de terre de grande ampleur qui a frappé le sud du pays. Nous sommes attentifs à fournir le soutien logistique et les intrants nécessaires. Nos condoléances et nos vœux de guérison aux blessés », a déclaré le chancelier vénézuélien Jorge Arreaza sur son compte Twitter.

A titre de rappel, le Venezuela a été l’un des premiers pays à manifester son soutien au peuple haïtien peu après le tremblement de terre du 12 janvier 2010 en procédant notamment à l’annulation de la dette contractée par le pays dans le cadre de l’accord Petrocaribe signé par l’administration Préval-Alexis en 2007.

De l’autre côté de la frontière vénézuélienne, le président péruvien Pedro Castillo a aussi exprimé sa « solidarité totale » avec Haïti après le séisme de magnitude 7,2 et a assuré que son gouvernement était attentif à la coordination du soutien nécessaire.

« J’exprime ma pleine solidarité au peuple frère d’Haïti à la suite du tremblement de terre dévastateur qui s’est produit aujourd’hui », a écrit sur les réseaux sociaux le président Castillo qui a pris ses fonctions il y a deux semaines.

« En tant que gouvernement de la région, nous serons attentifs à apporter le soutien nécessaire à la nation sœur afin de progresser dans l’unité et l’intégration fraternelles », a-t-il ajouté.

Le président colombien, Ivan Duque a tenu lui aussi à envoyer via la twittosphère ses sympathisons au peuple haïtien et dit regretter profondément ce qui s’est passé après le tremblement de terre. « Avec le soutien de la Force aérienne colombienne, demain l’équipe de secours spécialisée dans la recherche et le sauvetage, et 18 tonnes de matériel voyageront pour remplir sa mission : sauver des vies. »

Son homologue mexicain, Andrés Manuel Lopez Obrador a effectué le post suivant sur son compte Twitter : « Je regrette la souffrance de nos frères en Haïti. J’ai ordonné de préparer immédiatement des secours pour la Coordination Nationale de la Protection Civile et les Secrétariats des Relations Extérieures, de la Marine et de la Défense Nationale ».

Sur le Vieux Continent, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a fait part de sa solidarité « et celle de tout le peuple espagnol » avec Haïti. « Vous avez le soutien de l’Espagne pour aller de l’avant après ce terrible événement », a souligné sur son compte Twitter officiel le chef de l’exécutif espagnol.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist