Séisme : le MPCE entend coordonner les interventions des pays amis et ONG partenaires d’Haïti

Written by on August 15, 2021

Publié le 2021-08-14 | lenouvelliste.com Le ministère de la Planification et de la coopération externe (MPCE) a exprimé samedi, via un communiqué, son souhait de mieux coordonner les interventions des pays amis et ONG partenaires du gouvernement d’Haïti voulant apporter leur assistance aux populations du grand Sud affectées par le séisme dévastateur de magnitude 7,2 sur l’échelle de Richter.

Pour ce faire, le MPCE entend prendre les mesures nécessaires pour orienter les actions des partenaires sur le terrain tout en veillant à leur cohérence avec les priorités nationales, sectorielles et locales, selon les domaines respectifs, eu égard aux directives gouvernementales et aux principaux besoins exprimés par la population affectée.

« A la suite du séisme du 14 août 2021 ayant affecté les populations du Grand Sud et causé des pertes en vies humaines ainsi que des dommages matériels, et suite à l’état d’urgence qui a été décrété sur toute l’étendue du territoire national, le ministère de la Planification et de la coopération externe (MPCE) réitère aux pays amis et ONG partenaires qui sont déjà accréditées en Haïti et celles qui comptent apporter leur assistance, que celle-ci sera la bienvenue », a écrit le MPCE rappelant qu’en situation d’urgence, la Direction de la protection civile (DGPC) est la seule autorité habilitée à identifier les besoins et à orienter les actions humanitaires.

« […] Afin d’éviter toute duplication et pour une meilleure coordination de vos interventions, ce Ministère vous demande de bien vouloir vous associer à la DGPC pour la phase d’urgence », a poursuivi le MPCE tout en faisant part de son refus de voir proliférer des camps de fortune. A cet effet, le MPCE demande aux ONG de procéder à la distribution de tentes et de bâches en plastique aux personnes identifiées, ayant leurs maisons affectées, afin de leur permettre de passer la nuit à proximité de leur résidence.

Se basant sur les leçons et enseignements tirés sur le mode d’intervention des ONG, le MPCE estime qu’il est de son devoir de donner des directives claires afin de canaliser leur assistance par rapport aux soins d’urgence, la distribution de produits de première nécessité, l’appui psychosocial et la prise en charge des familles déplacées.

« Pour la phase de relèvement, les ONG devront passer par le canal régulier du ministère de la Planification et de la coopération externe et des ministères sectoriels concernés qui doivent orienter et coordonner le cadre de leur intervention, après évaluation des besoins », a instruit le communiqué du MPCE portant signature de son titulaire, Dieuseul Simon Desras, qui réclame la prise en compte du lien entre action humanitaire et développement dans le contexte actuel.

En dernier lieu, le communiqué annonce la mise en place d’un guichet d’urgence unique comprenant le ministère de l’Économie et des Finances, le ministère de la Planification et de la coopération externe et l’Administration générale des Douanes afin de faciliter les formalités de dédouanement pour les produits liés à l’aide humanitaire.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist