La PNH fait le point sur l’assassinat du président Jovenel Moïse

Written by on July 21, 2021

Publié le 2021-07-20 | lenouvelliste.com La Police nationale d’Haïti (PNH) s’intéresse désormais aux auteurs intellectuels de l’assassinat du président Jovenel Moïse en sa résidence privée le 7 juillet 2021. Le directeur général a.i. de la PNH en a donné la garantie ce mardi lors d’un point de presse. Léon Charles a assuré que les enquêteurs de la police judiciaire, avec plus de vingt-cinq ans d’expérience, sont déterminés à faire la lumière sur cet assassinat. Trois ressortissants étrangers sont maintenant dans la ligne de mire des enquêteurs. Ils sont soupçonnés d’avoir financé les opérations. Le numéro un de la PNH a appelé à la collaboration des instances internationales, notamment américaines pour aider à les retrouver. « Trois ressortissants étrangers qui vivent aux États-Unis ont essentiellement participé au financement de l’assassinat du président. Nous demandons au FBI et aux autres entités qui collaborent avec nous de nous aider à retracer les concernés. Il fallait beaucoup d’argent pour mener cette opération, infiltrer la police, recruter ces assaillants, les faire voyager, les loger, etc. Nous sommes en train d’exploiter le matériel que nous avons saisi afin de remonter aux auteurs intellectuels », a assuré le patron de la PNH.

Par ailleurs, le chef de la Police nationale d’Haïti a indiqué que l’institution qu’il dirige a réalisé trois nouvelles arrestations dans le cadre de l’enquête. « Il s’agit des policiers Boni Grégoire, Clifton Hyppolite et Dominique Cauvin. Ce dernier a assisté à toutes les réunions de planification de l’assassinat du président de la République. Ces réunions ont été organisées chez Reynaldo Corvington que nous avons déjà arrêté. Ces informations ont été collectées après avoir analysé les déclarations des assaillants », a fait savoir Léon Charles.

Signalons que huit mandats ont été émis par la PNH dans le cadre de l’enquête. Selon le numéro un de la police, deux mandats ont été exécutés, à savoir ceux émis contre Marie Jude Gilbert Dragon et Reynaldo Corvington. « Nous avons émis des mandats contre Mario Antonio Palacios, l’un des assaillants qui est en cavale), Ashkard Joseph Pier, (un ancien diplomate qui devait accueillir les assaillants à l’aéroport ou à la frontière. Il s’est réfugié aux États-Unis et nous demandons la collaboration des autorités américaines afin de l’appréhender); Badio Joseph Félix, (qui a commandité et supervisé l’opération);  Rodolphe Jaar, John Joel Joseph, l’un des planificateurs de l’assassinat, et Gordon Phenil Désir », a détaillé le chef de la police, ajoutant que d’autres personnes sont recherchées par la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

Selon le chef de la police, 13 résidences ont fait l’objet de perquisitions. « Il s’agit d’une résidence de John Joël Joseph, de trois  résidences de Joseph Félix Badio, d’une résidence de Reynaldo Corvington, d’une de Rodolph Jaar, Complexe Guilbaud, route de l’aéroport, d’une résidence de Christian Emmanuel Sanon, de deux hôtels où les assaillants étaient logés, d’une entreprise appartenant à la famille Jaar, de Maxime Boutique Hôtel, d’un autre domicile de John Joël Joseph, situé à Delmas 83 et de Villa Horse, un hôtel situé à Pèlerin 2. À l’intérieur de chacune de ces résidences, plusieurs armes à feu ont été retrouvées et plusieurs objets sensibles ont été saisis. Nous avons saisi 45 fusils, dont l’un est la propriété de la police, 14 pistolets, dont certains sont des armes de service de certains policiers qui ont été volées par les assaillants pendant leur forfait, des centaines de cartouches de tous calibres, un drone, trois grenades et des gilets pare-balles », a révélé le chef de la police.

En ce qui concerne l’enquête administrative, l’Inspection générale de la PNH a réalisé 45 auditions. « 23 mesures conservatoires ont été adoptées à l’endroit de policiers. Sept agents ont été placés en isolement. Il s’agit de Dimitri Hérard, Boni Grégoire, Clifton Hyppolite, Jean Charles Elie, Conrad Bastien, Fontus Renord et Jeanty Hubert », a fait savoir Léon Charles.

Jean Daniel Sénat


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist